Lightning Dust (Canada / Indie-Pop / Dream-Pop)
dim. 1er déc. || 19:00

12 € Résa / 15 € Sur Place

https://www.billetweb.fr/lightning-dust-canada-indie-pop-dream-pop



Lightning Dust (Canada / Indie-Pop / Dream-Pop) (ex-Black Mountain)

- Gonzaï : "Le nouvel album de ma vie !"
- Pitchwork : "l’une des performances vocales les plus féroces et les plus excitantes de toute l’année."
- Goûte mes disques : " Le résultat d’une alchimie presque parfaite"
- Indierockmag : "Infinite Light de Lightning Dust est l’une des sept merveilles de l’année, rien de moins, qu’on se le dise."

Wells et Weber ont formé Lightning Dust et ont commencé à créer un son plus doux et mélodique que le hard rock de Black Mountain, avec une instrumentation minimaliste envoûtante et des paroles fantasmagoriques écrites par Webber. Le groupe a sorti son premier album éponyme sur Jagjaguwar en 2007. La chanson "Wind Me Up" a été présentée comme "Single de la semaine" dans le magasin de musique iTunes au Canada.

Un autre album, Infinite Light, est sorti en août 2009. Le groupe s’est produit au festival All Tomorrow’s Parties de Matt Groening en mai 2010 à Minehead, en Angleterre.

Un troisième album, Fantasy, qui présente de la musique synthétisée, des percussions, des œuvres instrumentales industrielles accompagnant toutes les chansons sinistres du groupe, est sorti le 25 juin 2013. Cet album comprenait la chanson "Loaded Gun" ; en 2014, il était utilisé dans la série télévisée française Série Noire, sur SRC.

Sur Spectre, leur 4e album, Lightning Dust, Amber Webber et Josh Wells, est l’objet principal de ce qui était autrefois un projet parallèle, créant ainsi leur album le plus raffiné et le plus puissant à ce jour. Après avoir co-fondé et tourné avec Black Mountain pendant plus d’une décennie, le duo a quitté le groupe pour poursuivre son propre partenariat créatif à long terme. Lightning Dust a considérablement évolué à chaque sortie, des plus sobres folk sombres de leurs débuts éponyme au fantasme du synthé et de la batterie lourde de Fantasy en 2013. Cependant, leur discographie est l’ensemble de la production habile de Wells, parfaitement adaptée à la voix modeste et emblématique de Webber, qui a incité Pitchfork à écrire de leur album Infinite Light 2009, affirmant que Webber était « l’une des performances vocales les plus féroces et les plus excitantes de toute sortie de cet album. année. »En ce sens, les titres de Spectre font écho aux esprits de chanteurs de rock par excellence, tels que Grace Slick et Beth Gibbons, à travers une collection de chansons allant du candy ear-candy sculpté avec talent à la très légère ballade de Judee Sill-esque.

L’année 2018 a été marquée par un nouveau départ pour Webber : retourner à l’école et même essayer une nouvelle carrière. En fin de compte, ces détours lui ont permis de prendre du recul et d’explorer les aspects de la musique qu’il était important de protéger. "Cela m’a fait comprendre que l’art et la musique sont toujours ma lumière." Elle poursuit en expliquant : "Spectre est mon voyage. C’est pour toutes les guerrières qui se sont battues tout au long de leur vie à la recherche d’un lieu pour s’exprimer ouvert et inspirant. Il s’agit de vous retrouver vous-même lorsque personne ne prête votre attention et d’inventer une nouvelle façon de créer qui soit honnête et sincère. J’ai vraiment le sentiment que les femmes, surtout à mesure que nous vieillissons, sont sous-représentées. C’était vraiment le moteur de la création de cet album. "