Noctem + Nansis + Dysylumn
sam. 16 déc. || 20:00

10€


Noctem (Death Black, Espagne)

Noctem est un groupe de Death Black Métal avec une longue trajectoire de plus de 15 ans. Avec 2 démos, 1 live LP et 4 albums, sortis avec Prosthetic Records, Art Gates Records, NHR et Metal Blade Records.

Après 15 ans de carrière, Noctem est l’un des groupes les plus actifs d’Espagne. Le groupe a joué sur de nombreux festivals, plus de 15 tournées en Europe et en Asie, soutenant beaucoup de groupes comme Marduk, Enthroned, Impiety, Napalm Death, Samael, Gorgoroth, Nargaroth, Donjon de Kalessin, Taake, Immolation, Vomissement, Création malveillante, Incantation , Hate, Ragnarok, Melechesh et bien d’autres ...

Musique extrême, spectacles agressifs, sang et feu sont la marque de ce groupe.

+ Nansis (Black Death Métal - Suisse)

Projet personnel (initialement Black Metal) fondé en 2008 par INVN, il se concrétise en 2009 avec l’arrivée de Haître (textes et voix). Anciennement nommé "Horizon", le groupe devient alors "Nansis" et évolue dans ses compositions en enrichissant les ambiances éthérées des débuts par des rythmiques plus incisives.

En 2011, Nansis prend vie avec l’arrivée de Glycy à la batterie, Gino à la guitare, et Assunaaq à la basse ainsi que pour tout l’aspect visuel du groupe. En 2012, Nansis sort sa démo 6 titres, "Exorde", qui rafle quelques bonnes chroniques. Après le départ de Gino qui est allé conquérir d’autres terres, Nansis accueille en 2013 son nouveau guitariste Verbluyd (sévissant déja dans Gronde).

L’arrivée d’influences Death donne naissance à des morceaux plus empreints de brutalité, audibles sur un split avec Serpens Luminis et Haruspex sorti en 2017 chez Asgard Hass. Nansis navigue aujourd’hui entre les compositions et la conquête, en vue de préparer un 1er album plus rapide et pestilentiel.

+ Dysylumn (Black progressif, Montpellier)

Lancé durant l’été 2010 par Sébastien Besson (ex Antropofago), ce projet était en premier lieu un hommage à un être cher qui a décidé de marcher sur le chemin de la mort. Dysylumn est née d’une seule piste qui alterne entre la mort, le noir et le progressif.

Fin 2010, Camille Olivier Faure-Brac alias Oliver Kaah a rejoint le projet en tant que batteur officiel. Deux productions ont été lancées : un EP sorti en 2013, et l’album « Conceptarium », publié le 1er septembre 2015.